Projets terminés de l'ASCPE

Projet "Consultation parents-enfants et accès aux familles socialement défavorisées" (2016-2019)

En collaboration avec la Haute école spécialisée de Lucerne - Travail social et avec le soutien du Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté (2014-2018), l'Association suisse de consultation parents-enfants a initié en 2015 un projet sur le sujet de la consultation parents-enfants et l’accès aux familles socialement défavorisées. Le rapport final a été publié en juin 2019 (en allemand). Un sommaire est disponible en français.

Interrogations centrales de l'étude:

  • Comment, et dans quelle mesure, la consultation parents-enfants parvient-elle à atteindre les familles présentant des besoins particuliers, c’est à dire les familles défavorisées sur le plan socio-économique et celles qui ont un parcours migratoire ? Quels groupes cible parvient-on à atteindre efficacement et lesquels moins ?
  • Quel type d’offre permet aujourd’hui à la consultation parents-enfants d’atteindre le plus efficacement les familles socialement défavorisées ? Quels sont les facteurs qui favorisent ou au contraire qui freinent l’accès des familles socialement défavorisées à la consultation parents-enfants ?

Conclusions centrales:

  • L’obstacle principal qui empêche les familles de certains groupes cible de profiter de la consultation parents-enfants est le fait qu’elles ne connaissent pas forcément l’offre. Un effort pourrait donc être fait, afin que celle-ci soit mieux connue, en particulier au sein de la population migrante.
  • La population suisse au bénéfice de l’aide sociale est nombreuse à connaître l’offre de la consultation parents-enfants, mais elle y recourt relativement peu. Lorsque les bénéficiaires de l’aide sociale recourent quand même à la consultation parents-enfants, ils-elles le font plus intensivement, qu’il s’agisse de familles suisses ou migrantes.
  • En ce qui concerne les types de prestations, l’étude montre que les visites à domicile sont une forme de consultation adéquate pour les familles socialement défavorisées. La comparaison montre que les consultations ont plus souvent lieu sous forme de visites à domicile lorsqu’il s’agit de familles au bénéfice de l’aide sociale et parmi celles-ci en particulier les familles issues de la migration.

Documents: